En route vers l’entrepreneuriat social

Classé dans : Actus | 0

L’idéal visé par notre association serait d’étendre la production de spiruline à l’Afrique entière afin d’éradiquer petit à petit la faim qui touche de nombreuses populations.

Bien entendu ceci n’est qu’un idéal, mais nous sommes vraiment convaincus du bien que peut faire cette algue alors qu’elle requiert si peu pour être produite.

Pour l’heure, nous distribuons gratuitement notre spiruline aux enfants et aux familles les plus démunies aux alentours de Ouahigouya. Le production est essentiellement financée par les dons d’européens pour la plupart issus de notre entourage proche. L’avenir de notre association dépend donc de la générosité des donateurs, ce qui la rend fragile… Il s’agissait de la bonne configuration pour commencer mais cette configuration rend également notre association et son avenir fragile; d’où notre volonté de vendre localement une partie de la spiruline produite pour subvenir aux besoins financiers de l’association.

Grâce au deuxième bassin de spiruline, nous produisons désormais plus que ce dont nous avons besoin pour la population démunie du village à qui nous donnons la spiruline gratuitement. Nous pouvons donc désormais vendre une partie des récoltes et utiliser l’argent pour faire tourner le projet sans qu’on soit dépendants des dons.

De cette façon, nous nous dirigeons peu à peu vers l’entrepreneuriat social.

Nous avons rencontré au cours de notre dernier séjour un commercial qui pense pouvoir vendre notre spiruline dans diverses villes du Burkina Faso. Il nous achète pour le moment 300€ de spiruline par mois. Il s’agit de montants élevés qui vont nous permettre de financer d’autres projets à Secteur10 et ainsi assurer la pérennité de notre association.

Les commentaires sont fermés.