Notre soutien à l’école primaire au Burkina Faso

Classé dans : Actus | 0

Dans la ville de Ouahigouya au nord du Burkina Faso, Secteur10 produit de la spiruline depuis près de 10 ans. La spiruline récoltée est distribuée majoritairement dans l’école primaire du « Secteur 10 de la ville de Oahigouya ».

Le nombre d’élèves n’a cessé d’évoluer depuis que nous venons en aide à l’école primaire en assurant la distribution d’un repas quotidien 5 jours par semaine.
A ce jour l’école compte 400 élèves alors qu’il y a 5 ans, l’école en comptait à peine 100 !

Cette augmentation de l’effectif s’explique de deux façons : la population du village augmente, mais surtout, les parents hésitent moins à garder leurs enfants avec eux pour travailler parce qu’ils savent que leurs enfants reçoivent un repas dans l’école que nous sponsorisons.

Notre action a donc un double effet : d’une part les enfants étudient mieux parce qu’ils mangent le midi, et d’autre part la fréquentation de l’école augmente, parce que les parents hésitent moins à garder les enfants avec eux pour subvenir aux besoins de la famille.
Deux mains en moins pour travailler, mais une bouche de moins à nourrir !

Soutien matériel

L’école publique dans laquelle nous avons mis en place ce programme alimentaire se trouve malheureusement dans un état déplorable.
Tout d’abord, plus de la moitié des salles de classes sont dépourvues d’électricité. Or par mauvais temps, qu’il s’agisse de pluie ou de vent, les instituteurs se retrouvent dans l’obligation de fermer les volets. Les élèves se retrouvent alors dans le noir pour étudier !

Parce que l’école est dans cet état et qu’elle ne peut malheureusement pas vraiment compter sur les aides de l’état, Secteur10 vient depuis peu également en aide à l’école primaire sur le plan matériel.

Lors de notre séjour de Novembre 2019 nous avons fait refaire l’électricité, réparer les plafonds, et avons acheté du mobilier et des tableaux.

Un repas chaque jour à l’école

Sur les photos vous verrez la préparation du riz pour l’école par une maman du village rémunérée par Secteur10.

A la pause déjeuner, chaque enfant reçoit un bol de riz avec 5g de spiruline. Parfois nous observons que certains enfants ne mangent pas leur portion de façon à la ramener à la maison. Bien entendu ce n’est pas le but de notre action, mais nous n’intervenons pas dans ce cas.
Nous estimons que si certains parents en viennent à demander ce sacrifice à leurs enfants, c’est que la situation doit être vraiment critique à la maison.
La situation économique du Burkina Faso, en particulier dans le nord, est très loin d’être florissante, de nombreuses familles vivent encore dans une pauvreté qu’on arrive à peine à imaginer…

Les commentaires sont fermés.